A B C D E F G H I J K L M N O P R S T V W Z

656 pages, 39 euros
ISBN 978-235821-108-6

commander

Samuel Johnson

Vies des poètes anglais

Choix de textes, traduction et présentation
de Denis Bonnecase et Pierre Morère

Pour l’Angleterre du xviiie siècle, Samuel Johnson (1709-1784) est the Great Cham, le grand manitou des lettres. Suscitant en son temps l’attention et la crainte, il reste l’un des monuments de la critique littéraire anglaise, que -discuteront encore Virginia Woolf ou T. S. Eliot.
Ses Vies des poètes anglais remontent au xviie siècle (Cowley, Dryden ou Milton) pour suivre le fil qui les mène à Swift, à Pope, puis aux contemporains immédiats de Johnson, comme Shenstone, Gray ou Akenside. Couvrant une vaste période, l’œuvre de Johnson témoigne du fait que les Lumières ne furent pas l’apanage des seuls philosophes et des romanciers, mais animèrent aussi une myriade de poètes, célèbres ou tombés dans l’oubli.
Les Vies des poètes, dont il est ici donné une sélection inédite, ne sont pas uniquement des biographies  : elles sont singulièrement attentives aux conditions historiques et sociales de la création poétique – notamment à la dépendance du poète à l’égard des mécènes – et constituent à ce titre un précieux document. Mais surtout elles révèlent une conception nouvelle de la lecture du poème : conservateur et nourri de culture ancienne, à la fois fidèle au classicisme et ouvert à l’originalité, Johnson invente une forme de critique aussi savante qu’empirique, une critique fondée sur les notions d’authenticité et de plaisir, dans laquelle la dimension humaine, voire humaniste, passe au premier plan.

Traducteur de William Wordsworth, Denis Bonnecase est professeur à l’université Stendhal-Grenoble 3 et membre senior de l’Institut universitaire de France. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur le romantisme anglais.
Pierre Morère est professeur émérite à l’université Stendhal-Grenoble 3. Il est l’auteur de travaux faisant autorité sur la littérature et la philosophie des Lumières britanniques.

X